Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dimanche couture....

couture.jpg

 

Dimanche, envie de couture (oui je sais, comme d’habitude).

J’habite dans une pièce de 25 m2, avec l’homme, le minou et la minette, ce qui est vous allez me dire bien petit…

Je l’accorde, sauf qu’on a aménagé l’appartement tellement bien, que ça ne nous dérange pas (enfin pour le moment)

Le seul problème, c’est que je n’ai ni bureau, ni atelier, donc quand je couds, c’est sur la table de la « salle à manger » et ça deviens vite le méga bordèle… Ba oui, des tonnes de tissus étalés par terre, la boite à couture ouvert en grand, le mannequin, et la machine, ça fait beaucoup de chose ! Alors quand je décide de tout sortir, l’homme râle

« Chérie c’est le bordèle »

« Oui je sais mais j’ai besoins de tout »

Aller Déborah, on ne se démonte pas, les remarque de l’homme de nous atteigne pas du tout !

Mine de rien j’ouvre mon nouveau livre et après avoir trouvé le patron de ma robe, coupé mon beau velours gris, j’épingle et je couds !

« A ce moment là, l’homme est absorbé par la télévision, pour s’apercevoir qu’on ne peut plus faire un pas dans l’appartement ».

Après avoir cousue la jupe, je m’attaque aux bretelles et à la parmenture, et là…big problème. J’épingle, et je l’essaye voir si elle me va, et ben non… je ne rentre même pas la tête…

Intense réflexion…

Et au bout d’un moment (5 min environs) je recoupe un autre morceau de tissu, à la bonne taille.

Avec une marge pour mettre un jolie bouton, car le tissus n’est pas du tout extensible et voila une jolie robe N°7

Evidement si j’avais cousue toutes les pièces à la bonne place je n’aurais pas eu besoin de recouper encore du tissu…

Que je vous explique : les jolies bretelles de ma robe, sont en fait la bande du devant… (Mais ça je ne l’ai compris que ce matin) du coup, hier soir j’essayai vainement d’épingler les bretelles comme parmenture… vous imaginé le désastre…

 

Ni vue ni connue le mélange de patron ^^

Les commentaires sont fermés.