Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 25 octobre 2008

Le québécois dans le dico

Le bleuet, par exemple, est une « plante à fleurs bleues » pour le Larousse, puisqu'il s'agit en France d'une plante bien différente de nos petits fruits, célèbres au Lac-Saint-Jean. Dans le nouveau dico québécois, le bleuet sera décrit comme « une baie comestible, produite par des espèces indigènes de l'est de l'Amérique du Nord ».

Et, dans ce dictionnaire, pour les synonymes donnera-t-on en plus de myrtille les beaux noms de brimbelle ou de blue comme dans les Hautes-Vosges où cette baie est fort appréciée et fait partie de la culture locale ? Bon... la brimbelle québécoise est un peu plus grosse que la lorraine, mais elle est de la même espèce.

J'aime bien cette mention :

Les anglicismes, comme les peanuts ou le bowling, sont précédés d'une croix et leur usage est déconseillé.

Vaste problème, comme dirait l'autre, vu l'état du québécois...

Commentaires

"Un peu plus" c'est léger : elle est environ quatre fois plus grosse. Pas besoin de peigne alors.

Écrit par : michèle | dimanche, 26 octobre 2008

Écrire un commentaire